LE PARK LES ITINERAIRES LES CENTRES CULTURELS LES VILLAGES AGENDA NOUVELLES LIBRAIRIE
contacts crédits
 
ALBALATE DEL ARZOBISPO
ARIÑO
OLIETE
ALACÓN
ALCAINE
OBÓN
PEÑARROYAS
MONTALBÁN
 
 
ROUTES depuis Albalate del Arzobispo
 
 Route les Detroits
 Route les Lastras de San José
 
SERVICIOS
 
alojamientos
ALBERGUE MUNICIPAL
C/ Escuelas, s/n
978 812001 (Ayto)
Apertura: Todo el año.
Capacidad: 30 plazas - 5 habitaciones de 6 plazas en literas con baño completo.
Equipamiento: Calefacción central y agua caliente, literas sin sábana, cocina industrial, comedor, sala de usos múltiples.
 
ALOJAMIENTO EL MOLINO DEL CASTILLO
Ronda pintor Garate,10
609059692
Contacto: info@casaelmolinoalbalate.com
Web: http://www.casaelmolinoalbalate.com
 
bomberos
BOMBEROS
978 812313
 
farmacias
FARMACIA VIVES COLóN M.A.
Av. Zaragoza, 5
978 812035
 
guardia civil
GUARDIA CIVIL
Rda. Pintor Gárate, 3
978 812002
 
guias
KARALOM
681 281687
Actividades de ocio y Servicios turísticos
 
GUíAS TURíSTICOS TURALBA
600 247281
 
 
ALBALATE DEL ARZOBISPO
VILLAGES
 

Nom ancien: Albalat
Habitants: Albalatino
Population: en 1900, 4.200 hab. / en 1950, 4.341 hab. / en 1995, 2.458 hab.
Altitude: 337 métres.

Albalate del Arzobispo se trouve sur la berge gauche de la rivière, à la limite du parc qui s'articule autour de celle-ci. Son nom est d'origine arabe.

C'est le roi Ramón Berenguer IV qui offrit, en 1149, le château ainsi que le village attenant à la Seo de Saragosse. C'est de là, par ailleurs, que découle le nom d'"Albalate del Arzobispo (Albalate de l'archevêché)" On estime que ce village a constitué une place forte de longue date, et ce, bien avant l'époque à laquelle remontent les plus anciennes pièces archéologiques découvertes, et qui correspondent à l'époque de l'Archevêque Eximeno Luna, de 1297 à 1314.

De ce palais fortifié de l'Archevêché, joyau de l'architecture gothique civile, ne subsistent aujourd'hui que les constructions achevées entre le XV ème et le XVI ème siècle, qui dominent du haut de la montagne l'ensemble du village, ainsi que la vallée de la rivière Martín.

Les rues horizontales, où l'on trouvera la plupart des façades et des entrées, sont longues, sinueuses et très étroites; elles suivent les dénivellations successives du terrain, alors que les rues transversales les découpent selon la pente abrupte de la colline.

La grande particularité architecturale des édifices urbains d'Albalate - constructions à étages, demeures ensoleillées, riches acrotères , poutres en porte-à-faux , galeries ouvertes, ruelles, arcades et passages-, ainsi que celle de ses monuments, lui a valu d'être déclaré Ensemble Historique et Artistique . Les tours du château vous permettront d'observer l'ensemble du paysage urbain, ainsi que la vallée de la rivière Martín. On visitera l' ermitage du Saint Sépulcre ( del Santo Sepulcro ) - Albalate fait partie de la fameuse route du Tambour et du Bombo de la Pâques du Bas Aragon-, ainsi que l' ermitage de Santa Bárbara . La place principale sur laquelle on distingue principalement la mairie et l' église de l'Assomption . Cette église a été construite de 1581 à 1589 dans un style gothique baroque sur commande de l'Archevêque de Saragosse Andrés Santos. Sa tour a été restaurée en 1998.

A partir de la place de l'église, la rue principale du village ( calle Tremedal ) part en direction du quartier populaire traditionnel, traversé par une multitude ruelles étroites, au sein desquelles on rencontre, en partant de la place, le Centre de recherche des arts folkloriques du parc culturel de la rivière Martín. Cet axe mène jusqu'à une arcade - avec une chapelle et dédié à Santo Domingo -, qui fut probablement une des portes de l'ancienne muraille qui entourait le village. De l'autre côté, elle a été dotée d'une petite niche en honneur à Ntra. Sra. de Arcos , qui indique la sortie du village en direction du magnifique sanctuaire de la Vierge des Arcs - oeuvre baroque du XVII ème siècle -, situé sur un escarpement rocheux à 13 kilomètres en direction d'Ariño. Ce sanctuaire fait l'objet de processions qui partent des deux villages, et auxquelles participent les habitants de toute la paroisse.

En quittant la place de l'église par la rue principale en allant vers le nord-est, on remarque qu'elle se divise en deux rues séparées par un croissant ( calle Mayor et Avda. de Teruel ) jusqu'à la place d'Aragón , puis rejoint la rue Concepción avant d'arriver à la place Juan Rivera où se trouve le couvent de Santa Ana , qui a été la demeure des franciscaines. L'église attenante ne consiste qu'en une seule nef. Les dépendances du couvent ont été modernisées.

Il convient également de mentionner l' ermitage de San José , situé en-dehors du village, à proximité du cimetière. Il s'agit d'une construction du XVIII ème siècle, en mortier et en briques, et où l'on distingue surtout une magnifique coupole décorée des images des quatre évangélistes. Un des détails les plus intéressants de cette fresque est dû à la représentation d' anges exclusivement féminins , dont la poitrine bien définie ne laisse aucune place au doute quant à leur sexe.

 
 
PARQUE CULTURAL RÍO MARTÍN.- C/ Tiro del Bolo, s/n 44547 ARIÑO (Teruel)
Diseño, desarrollo y mantenimiento: Sedinet