LE PARK LES ITINERAIRES LES CENTRES CULTURELS LES VILLAGES AGENDA NOUVELLES LIBRAIRIE
contacts crédits
 
ALBALATE DEL ARZOBISPO
ARIÑO
OLIETE
ALACÓN
ALCAINE
OBÓN
PEÑARROYAS
MONTALBÁN
 
 
ROUTES depuis Obón
 
 Route Chornas et el Cerrao
 Route Gorges de la riviere Martín
 
SERVICES
 
alojamientos y guias
ALBERGUE DE OBóN "LA MARISICA"
C/ Huerta del Molino, S/N
978 956 000 / 635 569 142
Gestión: Ruben Martin
Apertura: Todo el año.
Número de Plazas: 25
3 Habitaciones: una doble, una de 9 y una de 14 plazas
Servicio de bar: de 16 a 21 horas
Equipamiento: cocina, comedor, asador
Contacto: info@alberguemunicipaldeobon.es
Web: http://www.alberguemunicipaldeobon.es/
 
 
OBÓN
VILLAGES
 

Habitants: Obonero
Population: en 1900, 1.257 hab. / en 1950, 1.012 hab. / en 1995, 61 hab.
Altitude: 685 mètres.

Obón se trouve sur un plateau ensoleillé, aux pieds duquel passe la rivière Cabra, ou rivière de la Torre comme on l'appelle là-bas, avant de se déverser dans la rivière Martín, dont les gorges parsemées de cavernes ont abrité pendant la préhistoire - de même qu'à Alcaine - de nombreuses tribus de chasseurs-cueilleurs, qui nous y ont légué d'impressionnantes peintures rupestres témoignant de leur passage dans cette zone.

Le village a été construit sur un terrain assez incliné, surplombant la rive gauche de la rivière Martín, et qui donne aujourd'hui à ses rues un caractère unique. Ceci est d'ailleurs la raison principale qui a mené les habitants à ériger un mur de pierre - qui est repéré en premier par les visiteurs en raison de son aspect circulaire -, dans le but de consolider les terrassements supportant le village.

Ces deux terrassements sont séparés par un thalweg, où se trouve aujourd'hui l'axe principal du village. Sur les terrasses de gauche ont été bâtis les édifices les plus importants comme la mairie - décorée de voûtes-, des grandes demeures bourgeoises et nobles , ainsi que l' église de la paroisse de la Asunción de Nuestra Señora , se trouvant sur une des extrémités de la terrasse, au bord du ravin de Santa María . Cette église, de loin l'édifice le plus facilement identifiable d'Obón, a un besoin urgent de restauration aujourd'hui. Il s'agit d'une ouvre baroque du XVII ème siècle, dotée de trois nefs, d'une croix en pierre et d'une coupole avec éclairage. Les traces d'une transformation antérieure sont encore visibles, notamment à cause des différentes techniques et décorations utilisées sur le clocher, doté de caissons, et affichant des fenêtres caractéristiques du gothique chrétien, teinté d'esthétique mudéjar. Le professeur Isabel Tirado estime probable, en raison de la technique mudéjar utilisée sur la Tour, l'hypothèse que cette église était auparavant décorée de porcelaines vitrifiées, similaires à celle de l'église de Montalbán. On remarquera de même les décorations dentelées classiques de la tour, ainsi que les bas-reliefs de la corniche.

L'un des chercheurs locaux les plus actifs, Maria Jesús Berraondo, a réussi à démontrer les influences mudéjares au niveau de la tour et du coeur, et a même pu découvrir plusieurs éléments architecturaux particulièrement intéressants, et inconnus à ce jour. On signalera ; entre autres, plusieurs chapiteaux bizarrement décorés, des bases de colonnes romaines, le damier classique du style roman, et même une pièce de maçonnerie angulaire portant un "T" gravé, qui pourrait être le symbole des Templiers. Tout ceci pousse à opter pour une théorie de réutilisation des mêmes matériaux de construction, sur plusieurs périodes, et provenant probablement tous d'une église romane du XIII ème siècle.

Tout ceci pousse à penser que cette zone était la première à être peuplée, et que la deuxième terrasse n'a été construite que pour pouvoir résoudre des problèmes de surpopulation urbaine.

Les autres terrasses avoisinantes abritent les zones de fermes traditionnelles - aujourd'hui abandonnés pour la plupart, ou ayant changé de fonction - qui donnent à la zone une atmosphère très typique. Sous le mur et à proximité de la rivière on remarquera les bassins de lavage traditionnels , alimentés par les eaux captées par le canal plus en amont de la rivière Martín, et qui arrivent ici par une autre canalisation qui en longe la rive gauche.

L' ermitage du Saint Sépulcre se trouve au-dessus de la rive à laquelle on arrive par le calvaire, rattaché au village par un chemin bordé des différentes étapes du chemin de croix, le «  vía crucis  ». Cet ermitage ne dispose que d'une seule nef, à laquelle on n'accède que par une seule entrée voûtée.

Un des autres points d'intérêt à Obón, à part ses paysages abrupts, est l' ermitage de San Miguel , situé à environ 4 kilomètres du village sur la route principale, qui vient se terminer à Obón. Cet ermitage, construit en briques, s'ouvre sur un formidable panorama.

 
 
PARQUE CULTURAL RÍO MARTÍN.- C/ Tiro del Bolo, s/n 44547 ARIÑO (Teruel)
Diseño, desarrollo y mantenimiento: Sedinet