Sélectionner une page
Le Parc

L’environnement géographique physique

Le parc culturel de la rivière Martín, avec ses quelque 250 km2, est situé au sud de la province de Saragosse et au nord-est de la province de Teruel, à laquelle il appartient, dans la Communauté autonome d’Aragon. Elle est située dans la branche aragonaise de la chaîne de montagnes ibériques et autour du tronçon moyen de la rivière Martín. Le parc comprend les municipalités de Montalbán et son hameau Peñarroyas, Torre de las Arcas, Obón, Alcaine, Alacón, Oliete, Ariño et Albalate del Arzobispo.

L’incision de cette rivière et de ses affluents dans une direction sud-ouest-nord-est, dans les matériaux rocheux qui les canalisent, a configuré un paysage formé de canyons abrupts traversant les chaînes de montagnes ibériques dont les structures plissées dans une direction nord-ouest-sud-est fourniront dans le tronçon médian de la rivière Martín une coupe géologique naturelle dans laquelle on peut observer la structure tectonique de la chaîne ibérique, ainsi que ses formations géologiques capricieuses et cicatricielles.

Au sud du parc et en bordure de celui-ci se trouve le massif calcaire de la Muela (Montalbán), d’une hauteur de 2 045 mètres, au pied duquel se rejoignent plusieurs cours d’eau de la rivière Martín, qui prennent naissance dans les contreforts de la chaîne de montagnes de San Just. Ensuite, à Peñarroyas, le Martín brise la bande rocheuse de grès rouge du Buntsandstein, du Trias inférieur, formant des reliefs rocheux, qui, comme une cicatrice, coupe transversalement le Parc de la Hoz de la Vieja à Torre de las Arcas.

 

Au centre du parc, la rivière Martín traverse le massif calcaire de Las Muelas – entre les municipalités d’Obón et de Torre de las Arcas -, les montagnes de Benicozar et Guardías – à Alcaine -, et les chaînes de montagnes de Los Moros et Sancho Abarca – entre cette dernière ville et Oliete -, qui sont traversées par deux de ses principaux affluents, la rivière Radón et la rivière Seco. Dans la dépression qui prend naissance dans ces chaînes de montagnes (Foz del río Martín) et entre les villes d’Alcaine et d’Oliete, on a construit le réservoir de Cueva Foradada qui, tout en régulant les eaux du Martín pour l’irrigation de la plaine fertile dont il est issu, offre à ses eaux un repos dans leurs méandres actifs.

Au nord, c’est la chaîne de montagnes des Arcos qui a entravé son écoulement sur le chemin de son embouchure à l’Ebre. Sur ses contreforts, les ravins de la Muela et du Mortero – qui prennent naissance à Alacón – et la rivière Escuriza – à la hauteur d’Ariño – unissent leurs eaux à celles du Martín pour ouvrir une profonde brèche dans la chaîne de montagnes connue sous le nom de Los Estrechos, peu avant d’atteindre Albalate del Arzobispo, la limite nord-est du parc culturel de la rivière Martín.

Esta web utiliza cookies propias y de terceros para su correcto funcionamiento y para fines analíticos. Al hacer clic en el botón Aceptar, acepta el uso de estas tecnologías y el procesamiento de tus datos para estos propósitos. Configurar y más información
Privacidad